Battements d’Elles

Les « Battements d’Elles » font partie d’un projet commencé il y a plusieurs années maintenant. Je faisais alors du théâtre et me passionnais pour la forme monologuée. J’ai commencé à écrire des textes donnant voix à une femme, parfois inspirée de mon vécu, parfois d’une simple silhouette vue à travers la vitre du bus. J’ai fini par dire certains de ces monologues sur des scènes ouvertes – et quelque fois, des spectatrices sont venues me voir pour me remercier d’avoir mis en mots ce qu’elle avait elle-même vécu.

Alors j’ai voulu continuer à travailler cette forme de monologue de femmes un peu brisées, maquillant leurs rayures derrière la fumée des clopes, des verres de whisky ou d’un humour cynique.

Il m’est arrivée d’être contactée par certaines d’entre elles pour me raconter leur histoire et me demander si je peux en faire quelque chose. Une manière, peut-être, de laisser s’envoler une douleur. J’espère, en tous cas, que c’est ce que permettent ces quelques textes.


Des stalactites sur l’abribus

Le bus ne s’arrête plus pour moi depuis longtemps. Le chauffeur a pris l’habitude de me voir là, assise à la même place, les main sur les genoux et le front sur la vitre. Il sait que je ne bougerai pas au son du « Terminus, tout le monde descend. » Il…

Lire la suite

Poison Ivy

(Peinture de la très talentueuse Maya Noriega) Jour 7 J’ai reçu des fleurs coupées comme preuve de son amour. Elles sont belles, elles sont fraîches, elles embaument. Elles sont vives comme sa manière d’aimer, elles sont douces comme ses mains, et au cœur, il y a ses yeux qui me…

Lire la suite

Iatrogénèse part.2

Dessin d’Alan Burdett, trouvé à Camden (Londres).   (elle fait tourner son briquet entre ses doigts. son regard fuit en presque larmes vers un recoin derrière ma tête. elle avale une bouchée d’air.) Je n’ai plus vraiment le choix tu sais. Je ne vois pas très bien comment je pourrais…

Lire la suite

Mirage Vaisselle

Je plonge mes mains dans l’eau translucide, direct dans le sable blanc. Des grains roulent entre mes doigts ; les vagues viennent se coucher sur mon ventre, y créent des remous qui montent, qui descendent, qui montent, qui descendent. Le soleil tape sur mon visage, détend ma peau à force…

Lire la suite