Cryogénie

Le soleil est parti en me laissant dans la nuit
une nuit de 365 jours.

Je ne suis pas assez couverte

[nerfs à vif
peau à vif
et nerfs à fleur de peau]

Je ne suis pas assez couverte
et moi
dans les courants d’air
j’attrape toujours froid.

Le soleil est reparti en soufflant derrière lui
et là
au milieu de mes
365 jours d’ennui
j’ai froid
j’ai froid
j’ai

j’ai comme des
stalactites dans la bouche
stalagmites dans le ventre
et la glace s’entasse de plus en plus autour de moi.
Elle monte sur mes pieds
mes chevilles
mes jambes
mes cuisses
glace dans la gorge
glace au coeur
glace en tête
glace

je ne suis plus que

glace

et la glace enfin
gèle la crécelle dans mon thorax
et la glace enfin
gèle la crécelle dans mon thorax

Je ne crisse plus
[les palettes sont bloquées]
les appels à l’amour sont éternués
et ma crécelle cesse de tourner.

La glace
tue les microbes
je n’ai plus la lèpre
et ma crécelle se tait
je n’ai plus la lèpre
et mes cris se taisent
je ne
dis
plus rien
je ne
sens
plus rien
je ne suis plus que
glace

ils ont
crié au génie
et
cryogénisé
ma vie
par le même coup

et la glace enfin
gèle la crécelle dans mon thorax
et la glace enfin
gèle la crécelle dans mon thorax.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>